Les spermatozoïdes n’aiment pas la mal bouffe

SpermatozoïdeUne étude américano-espagnole (Université de Harvard et de celle de Murcie) a démontré que la malbouffe (junk food) provoquait une diminution de la qualité du sperme. L’étude a démontré que ceux qui abusaient d’aliments très gras comme les cookies, les gâteaux, le chocolat, les chips, les fritures et les aliments industriels disposaient d’un sperme de moins bonne qualité que ceux s’alimentaient de façon équilibrée. Selon les médecins, leurs spermatozoïdes étaient moins susceptibles de réussir à féconder l’ovule.

La même étude donne des recettes pour les couples qui auraient un peu de mal a procréer (si monsieur a des soucis de qualité de son sperme). En effet il semblerait que certains aliments doperaient la fécondité masculine, on note les œufs, le saumon, les yaourts nature, les graines, les baies, les patates douces, le brocoli et les asperges.

En gros bien manger pour bien procréer !

La malbouffe rend bête !

hamburger fritesOn sait tous que la mal bouffe fait grossir et donne de sérieux problèmes de santé (cardiaque, vasculaire, cholestérol, diabète…) .
Des chercheurs de l’Université de Washington DC (étude parue dans Physiology and Behavior) ont  montré qu’un régime hyper-calorique (très gras) amoindrit les facultés cognitives.

Une batterie de tests cognitifs à des rats obèses suite à une alimentation excessivement grasse enregistraient de moins bons résultats que leurs pairs de poids normal au cours de ces tests cognitifs.

Les chercheurs l’expliquent par un cercle vicieux entre la mal bouffe et le fonctionnement de l’hippocampe « le régime hyper-calorique entraîne une surconsommation de nourriture parce que ce système inhibiteur est progressivement entravé. Et malheureusement, ce système inhibiteur sert aussi à se souvenir et à se débarrasser des pensées parasites. »

Et comme vous vous en doutez pour bien réfléchir il faut se débarrasser des autres pensées qui n’ont rien à voir avec le sujet qu’on traite mais qui nous traversent l’esprit.